Construction d'un CSB 1 - Centre de Santé de niveau 1

 Il s’agit ici d’un nouveau projet qui fait suite à une demande motivée des villageois, en effet depuis notre 1er intervention en 2015 la question de la santé au village d’Androhibe est un réel problème.

Ces derniers souffrent d’un manque de proximité d’un CSB 1 pour l’accès à des médicaments de base qu’un infirmier est habilité à administrer.

La problématique est qu’en saison de pluies et durant environ 6 mois le village mais également les petits villages environnants sont totalement coupés d’accès à cause de la rivière qui monte avec les eaux de pluies et qui devient très difficile de traverser.

Les populations de cette région représentant environ 1 millier et demi de personnes sont donc coupées du monde durant cette période.

Les accouchements se font alors dans les cases dans des conditions sanitaires déplorables rendant parfois ces derniers dramatiques lorsque celui-ci se complique.

Nous ne faisons que répondre à une réelle demande des villageois, à un besoin devenu urgent aujourd’hui compte tenu des conditions sanitaires de ce secteur.

Ce sont eux qui, lors de nos dernières missions et lors des réunions organisées avec les différents responsables, chefs du village, présidente de l’association des femmes, nous ont fait part de tous les problèmes de santé lié à manque d’accès aux médicaments de base pouvant être administrés par un simple infirmier.

La population s’est déjà impliquée dans ce projet en réalisant la totalité des briques pour la construction du CSB 1.

Ce qui représente environ 40000 briques fabriquées artisanalement.

Ces derniers s’engagent également comme pour l’école à participer à la construction en acheminant certains matériaux comme le sable de la rivière ainsi que l’eau.

L’ensemble des travaux seront bien évidemment dirigés par notre maitre d’œuvre qui travaille avec nous depuis maintenant plus de 3 ans.

Tous ces travaux ainsi que la mise en place d’un tel projet ne peuvent voir le jour sans mise en place d’une convention de partenariat avec le ministère de la santé qui vient d’être signée dernièrement.

 

Au niveau des partenaires locaux nous passons obligatoirement par un cadre réglementaire défini par un contrat de partenariat avec le ministère de la santé basé à Antananarivo.

Ce partenariat défini les cadres, les conditions et les obligations des 2 parties pour que le projet puisse être rendu effectif à la date de fin de réalisation des travaux.

Cette convention acte entre autre la nomination d’un personnel de santé désigné par l’état (1 infirmier) à la réception du bâtiment par les officiels de la région.

Compte tenu de l'ampleur du projet à mettre en oeuvre nous misons sur 3 années pour arriver à le mener à terme ceci afin de nous laisser le temps de réaliser les démarches nécessaires pour réunir les fonds qui représente environ 50 000 euros.